Question Santé       Facebook  Twitter  header vimeo
Inscription Newsletter  INSCRIPTION NEWSLETTERS  PRESSE

Recipro'city

Le 24 juin dernier, la plate-forme « Mieux vivre ensemble » organisait la deuxième édition de l’événement Recipro’city à Jette.

reciprocityMieux vivre ensemble » est une plate-forme intersectorielle composée de diverses associations et institutions actives à Jette dans le domaine de la cohésion sociale, de la santé, de l’économie sociale, de la culture, de l’enseignement, de la petite enfance, de l’asile... Coordonnée par la commune de Jette, la plate-forme « Mieux vivre ensemble » vise à récréer des espaces de dialogue, de rencontre, de réflexion et de débat entre des groupes sociaux différents au sein des quartiers, à favoriser l’échange de points de vue entre les générations, les cultures, les différents acteurs et les pouvoirs publics et bien sûr à recréer des liens sociaux. Une attention particulière est portée aux aînés plus vulnérables à la solitude par la perte d’autonomie et la dépendance qui accompagnent souvent le vieillissement.

Face au repli sur soi, à l’individualisme et à l’isolement croissant des individus, « Mieux vivre ensemble » propose de développer des solidarités de proximité par un travail en réseau au sein de la population de la commune en mélangeant les générations et les cultures dans un esprit de développement durable.
Chaque activité est une occasion offerte aux participants d’acquérir une nouvelle expérience, d’approfondir des thématiques, de participer à un groupe dynamique, de transmettre ses savoirs aux autres, de s’engager pour plus de solidarité et de respect de la vie.*

L’axe central de Recipro’city est l’échange et le partage d’informations, de biens, de services et de savoirs entre les habitants de la commune. Une grande donnerie permettait à tout-un-chacun donner les objets qui s’accumulent dans nos caves et nos greniers. A travers « Troc tes trucs », initiative du Réseau d’échange de savoirs de Jette « La Boussole », du Service d’échange local et des éco-ambassadeurs, les jettois avaient l’occasion de partager avec les autres habitants de la commune leurs savoirs, leurs compétences et aussi leurs petits trucs et astuces pour réparer, recycler et consommer mieux, moins et plus durablement.
Les apprentis bricoleurs pouvaient ainsi apprendre à rafistoler leur deux-roues à l’atelier de réparation de vélo.
C’est dans cette optique que la plate-forme organisait le 24 juin dernier pour la deuxième année consécutive l’événement Recipro’city.

Conçu comme un moment de rencontre, de sensibilisation autour de l’échange et de participation citoyenne, Recipro’city rassemble des associations et habitants de Jette qui se rencontrent, se découvrent, nouent des liens, partagent, construisent des projets et s’enrichissent mutuellement. Tous les âges et toutes les cultures sont les bienvenus et peuvent s’exprimer et participer à diverses activités, par exemple des ateliers destinés aux plus jeunes : psychomotricité, initiation au hip-hop et à la zumba, trocs de livres et de jeux de société.

L’exposition intergénérationnelle et interactive de cette année « Dessine-moi ce que tu fais de ton temps libre » invitait les participants à exprimer leur conception du temps libre en l’illustrant avec la technique artistique de leur choix : dessin, peinture, photo, collage... Quant à l’interculturel, il se déguste ! En effet, un « Goûter du Monde » incitait chacun à découvrir et à faire découvrir les spécialités culinaires de sa région d’origine sur le principe de l’auberge espagnole.

Les ateliers présentant les Groupes d’Achat Solidaire de l’Agriculture Paysanne (GASAP), le Réseau de financement alternatif (FINANCITE) et le mouvement des Villes en Transition s’inscrivaient également dans cet esprit de consommation durable.

Les éco-ambassadeurs avaient apporté leurs recettes « maison » de produits d’entretien économiques et écologiques, inspirées du site Internet d’éco-consommation, Raffa – Le Grand ménage. Ces petites recettes, dont nous reproduisons trois exemples, nous proposent de redécouvrir des produits nettoyants simples bien moins couteux et plus respectueux de l’environnement. Le vinaigre blanc, le bicarbonate de soude ou le savon de Marseille sont tout aussi efficaces, moins polluants et moins douloureux pour le porte-monnaie que les poudres, lotions, savons et détergents qui envahissent nos placards ! Quant aux membres d’Espace-femmes, elles transmettaient leurs « Remèdes de grand-mère » principalement à base de plantes.

Recette du savon lessive « maison »
Ingrédients :
- 1 poignée de savon de Marseille en copeaux
- 1 poignée de cristaux de soude
Utilisation :
Mettre le tout directement dans le tambour de la machine à laver Ajouter 5 gouttes d’huile essentielle de lavandin, tea-tree (assainit) ou orange douce (aide au détachage)

Recette du nettoyant multi-usage « maison »
Matériel :
- 1 flacon de 1 l Entonnoir
- Cuillère à café (cc) Cuillère à soupe (cs)
Ingrédients :
- 1 l d’eau chaude
- Huile essentielle (citron, tea-tree, pin ou menthe au choix)
- 1 cs de vinaigre (voire un peu plus : dissout le calcaire, désinfecte et dilue les huiles essentielles)
- 1 cs de bicarbonate de soude Éventuellement ajouter 1 cs de cristaux de soude
Fabrication :
Verser dans le flacon le bicarbonate de soude puis l’eau chaude, mélanger Diluer les huiles essentielles dans
le vinaigre, ajouter le mélange au contenu du flacon
Agiter avant l’emploi S’utilise pur

Recette du liquide vaisselle « maison »
Matériel :
- Flacon de 500 ml Entonnoir
- Cuillère à café (cc) Cuillère à soupe (cs)
Ingrédients :
- Bicarbonate de soude
- Savon liquide neutre (ou liquide vaisselle écologique) ou cristaux de soude
- Huile essentielle (citron, pin ou menthe au choix)
- Eau
Fabrication :
- Mettre 1 cc de bicarbonate de soude dans le flacon.
- Ajouter 1/6 (du volume du flacon) de savon liquide neutre ou de liquide vaisselle écologique ou 1 cs de cristaux de soude.
- Remplir d’eau.
- Ajouter 15 à 20 gouttes d’huile essentielle


Bien que cette année une pluie continue ait contraint Recipro’city à fuir les jardins et à trouver refuge dans la Maison communale de Jette, le temps maussade n’a pas entamé la motivation et la bonne humeur des participants et des visiteurs ! Recipro’city s’est déroulé comme prévu, avec le sourire et à l’abri des gouttes et chacun a pu profiter de ce moment de convivialité et de partage.

* « Mieux vivre ensemble » à Jette in Bruxelles Santé, n°63, juillet – août – septembre 2011

Marie-Hélène Salah

Partager